Comment sauver les abeilles avec l’apiculture urbaine ?

Animaux

On voit actuellement de plus en plus de personnes qui se lancent dans l’apiculture urbaine, mais la question qui se pose c’est si cela peut servir à sauver les abeilles. Ce secteur s‘est développé même si les ressources en fleurs manquent à Paris. Plusieurs facteurs menacent les abeilles, que faut-il faire alors pour les préserver d’une éventuelle disparition. 

Les abeilles sont importantes pour la biodiversité

D’après le site d’Apiculture, les abeilles sont des espèces très essentielles pour la biodiversité puisqu’elles assurent la pollinisation de 80 % de nos espèces végétales. Il existe dans la nature des fleurs mâles et des fleurs femelles. Quand l’abeille butine le nectar d’une fleur mâle, elle emporte avec elle le pollen de cette fleur. Celui-ci va ensuite se mettre sur l’organe reproducteur, le pistil, de la fleur femelle. 

La relation entre les fleurs et les abeilles avait déjà existé depuis longtemps. C’est pourquoi beaucoup de personnes pensent que les fleurs sont odorantes et colorées du fait qu’elles veulent attirer les insectes sur elles pour pouvoir se reproduire. C’est la raison pour laquelle il faut sauver les abeilles qui jouent un rôle crucial dans le maintien de l’écosystème.

Quand on parle d’insectes pollinisateurs, la première qui nous vient en tête c’est l’abeille, mais il y a aussi d’autres insectes pollinisateurs tels que les guêpes, les frelons, les fourmis, les papillons, les moucherons, les coccinelles ainsi que le vent. Si les abeilles venaient à disparaitre, nous perdrons 80 % de nos fleurs. Dans ce cas, il faudra polliniser manuellement ou utiliser des drones ! Ce genre de procédure est déjà pratiqué en Chine.

Apiculture moderne : meilleur moyen de sauver les abeilles 

En fait, la ville est moins favorable pour l’agriculture, et elle moins exposée aux pesticides. C’est un endroit qui est parfois considéré comme un refuge possible pour les abeilles. Plusieurs personnes utilisent l’argument qu’il y a une grande diversité d’espèces végétales répertoriées en ville, par rapport à celle de la campagne. L’apiculture est mieux maîtrisée et traitée en ville, car les apiculteurs urbains ont plus de connaissance sur le sujet.

Il existe de nombreuses alternatives auxquelles l’Homme peut recourir pour aider les abeilles. Par exemple, pour ceux qui possèdent un balcon, ils peuvent planter des fleurs mellifères. Ce sont des fleurs qui produisent du nectar et du pollen de qualité pour les abeilles. Il faut être plus vigilant sur la nature des graines lorsque vous les achetez chez un fleuriste ou dans une jardinerie. L’idéal est de toujours privilégier le label bio. 

Ceux qui n’ont pas de balcon peuvent choisir de concevoir des bombes à graines et les répandre dans toute la ville. Actuellement, tout urbain peut devenir apiculteur confirmé ou amateur, que ce soient des entreprises, des institutions, des comités de quartier, des retraités. C’est devenu une tendance presque partout ! Alors, n’attendez plus, suivez une formation puisque l’apiculture urbaine peut sauver les abeilles.

Vous pouvez également contribuer dans la protection des abeilles en achetant un miel de qualité. En France, la majorité du miel vendu vient de Chine, des pays de l’Est ou du Brésil. Dans la plupart des cas ce n’est pas du vrai miel. Il est parfois mélangé avec du sirop de glucose ou du sucre. Pour être sûr que ce soit du vrai, il suffit de regarder l’étiquette du pot. Il faut éviter celui qui a une mention : mélange UE et hors UE. Vous soutenez l’apiculture urbaine en achetant chez des boutiques spécialisées. Les producteurs de miel sont souvent sur les marchés. Et, en consommant des légumes et fruits de saison bio et local, vous aidez les agriculteurs urbains et permettrez aux abeilles de remplir leur garde-manger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *