Lettre de candidature

Le top de mauvaises lettres de candidatures

Emploi

Beaucoup d’entre nous s’arrachent les cheveux lors de la rédaction des lettres de candidature pour essayer de se faire remarquer par les recruteurs. Et les modèles proposés sur le net n’aident pas, au contraire ils peuvent rendre nos lettres trop standardisées. Alors il est adéquat de faire le tour du top des mauvaises lettres de candidatures et des pires erreurs faites par les candidats pour mieux s’orienter.

Les tops des erreurs

Les spécialistes du recrutement tombent sur des pièces totalement négligées au cours de leurs quotidiens, d’où ils remarquent des erreurs fréquentes chez les postulants. La première erreur la plus remarquée est la reproduction des modèles standards. Les recruteurs reconnaissent ces lettres bateaux dès le premier regard et cela les agacent. Ils voient alors les phrases du type « vous êtes une entreprise leader dans le domaine de l’énergie » qui leur paraît barbant.

La deuxième erreur constitue la synthétisation du CV dans la lettre de motivation. Si la lettre de motivation doit venir en complément du CV, d’autres n’y font que le résumé de leurs compétences déjà mentionnées dans cette dernière. En troisième place nous avons les flatteurs de l’entreprise. Souvent les flatteries ou la surestimation de l’entreprise se font avec des informations fausses, donnant un air de maladresse ou de prétention venant des postulants.

Une quatrième erreur fréquente est le développement d’un long argumentaire. On écrit souvent trop de lignes alors que quelques lignes suffisent. Les recruteurs déconseillent le remplissage, et soulignent que seulement une quinzaines de lignes suffisent. Enfin l’erreur décrite comme « inutile », est de sur-jouer l’enthousiasme. Les recruteurs ne visent pas l’enthousiasme des postulants, la lettre est une sorte d’accompagnement pour la visibilité des profils recherchés.

Les tops des mauvaises accroches

La première phrase des lettres de candidatures peut faire la différence, et susciter plus d’intérêt chez le lecteur. Mais même à ce stade, on peut voir les pires accroches qui corrompent directement la lettre. En cela, il y a l’accroche osée dit « super héros », où le postulant écrit du genre « Vous cherchez un candidat dynamique, capable d’évoluer dans un environnement international. Je suis l’homme qu’il vous faut ». Cette accroche s’approche du ridicule par une tentative abusée de se vendre.

Encore une fois, l’une des pires accroches est celle qui introduit en CV « J’ai déjà une très longue expérience, d’emploi, de missions et de postes divers… ». Cette approche reste une perte de temps, car elle n’apporte rien de nouveau aux informations déjà détenues par les recruteurs. Ce n’est qu’une tentative superflue lorsqu’on veut convaincre ses futurs employeurs.

Ou encore, dans le top apparaît l’accroche « philosophique » qui s’annonce en phrase telle que « Entreprendre, c’est oser prendre des risques et continuellement élargir sa zone de confort pour atteindre ses objectifs ». Certains font juste des fautes d’orthographe, et font office d’élimination direct. Les fautes d’orthographe et les fautes de styles se remarquent vite quand on lit quotidiennement des textes. Ce détail est le critère le plus éliminatoire lors de la scrutation des lettres de candidatures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *