Entrepreneurs débutants

Les erreurs des entrepreneurs débutants

Emploi

Beaucoup décident de faire un grand pas dans leur carrière, mais les entrepreneurs débutants pataugent souvent quand ils entament leurs nouveaux statuts. Si certains arrivent à s’en sortir après avoir connu les péripéties d’une telle activité, d’autres ont dû abandonner après avoir trébuché plusieurs fois au point de voir leur « tour s’écrouler ». Afin de mettre toutes les chances de votre côté, quelques erreurs sont à éviter.

Entrepreneurs débutants, évitez ces maladresses !

Les statistiques avancent que 50% de ceux qui opèrent en entreprenariat ratent leur carrière dans les trois premières années. L’entreprenariat n’est jamais « acquis » car, à tout moment, certaines épreuves sont fatales. Il y a plusieurs « erreurs » qui se répètent souvent mais qui pourraient être évitées afin de réussir dans ce statut. Sur cet article, le sujet est bien « décortiqué ». Ainsi, beaucoup n’accordent pas trop d’importance aux préparatifs basiques pour avoir une telle responsabilité. D’autres sont plutôt « utopiques » pour espérer de bons résultats sans qu’ils aient donné le meilleur d’eux-mêmes.

Le côté « long terme » est moins évalué, et avec l’ère des réseaux sociaux, ils délaissent la bonne stratégie : celle de la communication par mail, et un site non accessible via mobile réduisait également leur accessibilité. Opérer dans un domaine qui plaît ne suffit pas, mais mal connaître sa clientèle-cible affaiblit également votre chance. La concurrence dans le concept de « s’il perd, moi je gagne » est inefficace, et s’appuyer sur le nombre de visites du site est une grande erreur. Certes, être dans la modernité, c’est bien, mais les bonnes « vieilles méthodes » opèrent toujours.

Les critiques sont souvent constructifs et vous aident à avancer, et sachez connaître les « justes valeurs des investissements ». Se contenter des « acquis » et des connaissances ne permet pas d’avancer, et être stratège ne suffit pas, la compétence et l’attitude comptent beaucoup. Ignorer la qualité de collaboration dans l’entreprise et primer seulement le côté « intérêt » ne sont pas de bons comportements. Distribuer ses cartes de visite n’est pas suffisant pour avancer, il faut s’y appliquer, et s’impliquer dans ses activités en prenant connaissance de tous les détails dans l’entreprise.

Procédez par étapes, adoptez la transition !

Afin de réussir en tant qu’entrepreneurs débutants, il ne faut pas brûler les étapes et procéder en échelons. Pour passer au statut d’indépendant et acquérir des expériences dans l’entreprenariat en sachant gérer le temps, les activités et pour bien choisir son équipe, des formules sont à considérer. En portage salarial, puisqu’il s’agit de ce statut à mi-chemin entre l’auto-entreprenariat et le salarié, l’opportunité d’essayer le système « indépendant » offre de belles expériences.

Cette formule permet de « tâter » le terrain et de bien se préparer avant d’entrer dans le monde de l’auto-entreprenariat. Un passage dans ce système est une étape indispensable pour assurer les premiers pas dans l’entreprenariat et un bon démarrage ne suffit pas. Pour évoluer, il faut toujours adopter les meilleures attitudes et exceller constamment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *