Maladies du nourisson

Les pires maladies pour les bébés

Santé

Bien qu’ils n’ont encore que quelques mois de vie, certains bébés n’échappent déjà malheureusement pas aux maladies graves. Si les maladies infantiles comme la varicelle des bébés sont en général sans risque majeur de complication chez les petits, il existe cependant d’autres maladies bien plus sérieuses. Voici les pires maladies pour les bébés.

La tétralogie de Fallot

Parmi les expériences les plus douloureuses pour un bébé, la tétralogie de Fallot est une malformation de naissance qui atteint un bébé sur 100. Il s’agit d’une malformation cardiaque qui représente plus de 10% de l’ensemble des cardiopathies congénitales. Dans l’idéal, le diagnostic de la tétralogie de Fallot se fait avant la naissance via une échocardiographie fœtale afin de prévoir une prise en charge plus efficace. La prise en charge médicale se fait le plus rapidement possible, dès les premiers jours de vie de l’enfant. Dès la deuxième échographie fœtale, il est possible de dépister les malformations cardiaques.

Les causes de la maladie sont méconnues dans 85% des cas, cependant le diabète chez la mère, une toxoplasmose, ou encore des maladies des inclusions cytomégaliques peuvent augmenter les risques de malformation. La maladie se traduit par une teinte bleutée de la peau apparaissant progressivement après la naissance, car le sang qui nourrit les organes n’apporte pas suffisamment d’oxygène.

La bronchiolite

La bronchiolite est une maladie causée par un virus respiratoire appelé le virus respiratoire syncitial ou VRS. Le virus touche les petites bronches de bébé et se trouve à l’origine d’une inflammation et de sécrétions de mucus dans ses poumons. Tout cela fait que bébé a beaucoup de mal à respirer, mais en même temps, il tousse également beaucoup, sans parler de la fièvre.

Très inconfortable pour le bébé, la maladie peut être dangereuse pour les petits de moins de 6 semaines, pour les prématurés de moins de 3 mois mais aussi pour ceux souffrant de maladie cardiaque ou respiratoire. Ma pathologie est extrêmement contagieuse et à chaque saison hivernale, elle touche près de 30% des bébés avant 2 ans. En France, la propagation de la bronchiolite a concerné tout le territoire métropolitain l’hiver dernier.

L’AVC pédiatrique

Les cas d’accidents vasculaires cérébraux ou AVC ne concernent pas uniquement les personnes adultes. En effet, l’AVC peut également toucher les petits et en France, au moins 500 jusqu’à 1.000 enfants en sont victimes chaque année. Lorsqu’il intervient avant la naissance, c’est-à-dire dans l’utérus, il s’agit d’un AVC fœtal et jusqu’au 28ème jour de naissance, d’un AVC néonatal.

Bien qu’il soit beaucoup plus rare que chez un adulte, l’AVC chez l’enfant peut tout autant avoir des conséquences très graves et dramatiques sur la santé de l’enfant, comme par exemple, une hémiplégie, une aphasie, un trouble ophtalmique, une paraplégie…

La cataracte congénitale du nourrisson

La cataracte touche en général les personnes âgées, mais elle peut également toucher les bébés dès leur naissance. Dans la moitié des cas, la cause de la maladie est inconnue et quand elle est connue, elle peut provenir d’un gène héréditaire responsable de la production des principales protéines du cristallin.

Mais la maladie peut aussi être due à certaines infections que la mère a contractées pendant la grossesse. La cataracte se traduit par des petites taches blanches ou un voile blanc qui recouvre la pupille du nourrisson. Après diagnostic, le traitement se fait par voie chirurgicale idéalement effectué durant les 8 premières semaines de vie du bébé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *